Newsletter



Nos partenaires inoprod

Running Shop

Asics

Oxsitis

Magazine Generation Trail



Actualités Externes

le compte rendu 2011

Presque 1 000 participants (400 en 2010), 180 bénévoles, 5 distances, .....
L'édition 2011 du trail des piqueurs a été marquante à plus d'un titre ...

un très grand merci aux coureurs, bénévoles, partenaires du trail des piqueurs !
ce fut une belle réussite, c'est grâce à vous.

Si vous le souhaitez, laissez nous un message sur le livre d'or en cliquant ici

l'équipe organisatrice

En exclu le teaser de l'après course :

 

Les photos de la course

Les résultats du 75km, cliquez ici

les résultats des autres distances, cliquez ici

Vos commentaires, cliquez ici

Un montage photos, cliquez ici

 

Le résumé des courses (rédigé par Magali Alexandre)

La nouvelle distance de la troisième édition du trail des piqueurs, un 75 km exigeant, va longtemps marquer les esprits et les corps. Les 60 coureurs au départ étaient d’une motivation sans faille malgré le froid matinal. Le village de Saint Jean des Ollières s’est réveillé tôt ce dimanche 20 mars et il vivra au rythme, tout au long de la journée,  des départs et arrivées successives des courses composant le trail des piqueurs (7, 13, 20, 33 et 75 km).
départ trail des piqueurs

Le départ est donné à 5h du matin devant madame le Maire. Cinquième kilomètre, premier pierrier et première surprise. Les coureurs sont guidés dans la nuit par des flammes s’échappant du haut de la montée. Un cracheur de feu les attend, un chemin enflammé les entoure. Court moment de magie avant d’attaquer une descente technique. Chemins boueux, nuit épaisse et léger brouillard ont marqué les deux premières heures du parcours. Pourtant, tous font face. La bonne humeur et la sympathie des coureurs, même au plus dur de l’effort, sont toujours aussi désarmantes. Un concurrent, gravissant la pente du château de Montmorin, au 16e km, lance, badin : «On est là pour le plaisir ! »… Tous, ou presque, marchent alors dans cette montée abrupte.

ludovic cherel 
trail des piqueursAu 32e km, sur un chemin longeant un étang, près de Fayet-le-Château, trois coureurs mènent la course : Patrick Bohard, 5e de l’ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB), Gaëtan Roth, venu de Haute-Loire, et une minute plus tard, Benjamin Beaume, un clermontois vainqueur il y a 15 jours du Trail des Vulcains . Les deux meneurs discutent, tranquillement…

Après quatre heures de course pour les premiers, retour à Saint-Jean des Ollières au 42e km pour un court ravitaillement. Il faut alors enchaîner avec la 2e boucle du parcours, de 33 km cette fois. L’écart s’est creusé entre les deux hommes de tête et Benjamin Beaume. Les visages sont marqués, les vêtements sont boueux, mais tous s’élancent avec détermination. Les coureurs des 5 distances se croisent alors devant le public rassemblé sur la place de l’Eglise du village. Quelques mots sont échangés. Même avec un marathon dans les jambes et une 2e boucle annoncée comme très physique, tous les coureurs sont unanimes : «Super trail ! » Rappelons qu’avec plus de 3000 mètres de dénivelé, les concurrents avalent l’équivalent de 10 fois la montée du Puy-de-Dôme par les chemin des muletiers. On comprend mieux pourquoi le 75 km du trail des piqueurs est une épreuve qualificative pour le trail de référence, l’UTMB.

patrick bohard trail des piqueursPeu avant 13h, après 7h47 et 51 secondes de course, Patrick Bohard arrive d’une foulée semblant facile. Ces premiers mots sont enthousiastes : « Génial, on s’est éclaté. Il y avait de la boue et j’adore ça ! ». Pourtant, selon son propre aveu, « il est cuit ». Une demi-heure plus tard, Gaëtan Roth, apparaît dans le dernier virage avant l’arrivée. Des crampes, peut-être, mais un temps tout de même impressionnant : 8h18. Finalement, 6 minutes plus tard, Benjamin Beaume, franchit l’arrivée. Bien que revenu très fort en fin de parcours, cela n’aura pas suffit pour emporter la 2nde place. Les autres concurrents arrivent au fur et à mesure mais il ne fait aucun doute que cette nouvelle distance se mérite. 

claire_rimbault trail des piqueursClaire RIMBAULT remporte quant à elle la course chez les féminines en 10h38m16s devant Valérie Levai en 11h57m19s (1ère en vétéran). Anne Pleyber complète le podium en 13h11m02s. Au total 50 traileurs sur 61 au départ rejoindront l'arrivée.

Les traileurs ont félicité l’organisation et remercié les bénévoles, notamment ceux les ayant guidé dans la nuit, parfois au milieu des sous-bois…Il est vrai que créer un nouveau parcours de 75 km, n’était pas gagné d’avance. Depuis 6 mois, repérage et organisation logistique, ont occupé de nombreux bénévoles, passionnés évidemment. Au total, ce sont près de 180 bénévoles qui ont été mobilisés dont 54 dédiés uniquement à la première boucle des 75 km.

Un beau parcours, des coureurs engagés, une équipe souriante, et un soleil idéal, il ne reste plus qu’à dire : « Rendez-vous l’année prochaine ! »

Toutes les informations sur ce 75 km (résumé, photos, vidéos) sont disponibles sur le site Internet : http://www.raids-aventure.fr

Les 2 distances les plus courtes de ce trail (7 et 13 km) ont permis à certains de faire leur premier pas en trail avec cependant des difficultés significatives avec le choas basaltique du pic de la garde.

Les distances de 20 et 33 km ont connus un beau succèes parmi les traileurs plus aguerris, ces parcours étant beaucoup plus techniques avec de très nombreux hors pistes.

Les lauréats sont :

7km
Homme : Romain CROZEMARIE en 35m48s
Femme : Louise ERIGNAC en 50m21s

13km
Homme : Fabien DEMURE en 1h02m00s
Femme : Martine BARADEL en 1h20m03s

20km
Homme : Fabien CHARTOIRE en 1h33m30s
Femme : Barbara VIVIER en 1h57m28s

33km
Homme : YOAN MEUDEC en 2h58m59s
Femme : Françoise BAUBET en 3h54m58s

Quelques blogs de coureurs :

Voici celui du vainqueur du 75km : Patrick BOHARD

http://lepatricketlavirginiebohard.over-blog.com/

Et celui du 46ème sur le 75, et 20ème dans sa catégorie : Thierry BRAVARD

http://forum.ultrafondus.net/showthread.php/10197-Le-parcours-dun-candidat-loxiennet-%28*%29-pisode-1?p=144009#post144009

 

une nouvelle vidéo suite à la reconnaissance du 20 février 2011